Décroissance Vs Transhumanisme

In: Innovation|Science-fiction

13 Juil 2011

L’opposition est un peu simplificatrice et pour certain, même, elle est extrême. Pourtant, on parle déjà de l’opposition entre Décroissance et Anthropocène. Pour ceux qui ont la flemme de cliquer sur le lien (Bravo ça commence fort ^^) l’Anthropocène est un terme désignant une nouvelle époque géologique, qui aurait débuté à la fin du XVIII siècle avec la révolution industrielle, période à partir de laquelle l’influence de l’Homme sur le système terrestre serait devenue prédominante (je vous conseille de visionner ce débat entre avec Alain Gras, anthropologue et sociologue, et Claude Lorius, glaciologue / L’anthropocène, une nouvelle ère géologiquepar universcienceTV ).

Quand à la décroissance, ce terme est traversé de débats et de conflits. Entre le point de vue des défenseurs du développement durable (ou développement soutenable) prônant une croissance responsable, limitant l’impact de l’homme sur son environnement et celui des objecteurs de croissance, (simplicité volontaire)  ayant souvent un point de vue plus extrême face à la technologie (souvent caricaturée comme dans cette pub pour Volkswagen).

Souvent lors de discutions, les désaccords les plus fréquents et les plus marqués concernent la possibilité pour l’homme de revenir en arrière, de pratiquer une forme de  « retour aux sources ». Je ne suis pas contre manger des légumes et des fruits locaux,  de la viande d’animaux élever dans des conditions saine et respectueuse, de vivre dans des villes avec des arbres, de la verdure et des abeilles… qui pourrait-être contre ? Seulement à mon sens l’homme n’a pas pour vocation, n’y même sûrement la capacité, à vivre sans fuite en avant. Et, même si cela été le cas, il est probablement trop tard pour faire marche arrière, l’homme est condamné à avancer.


Pourquoi ? On peut avancer plusieurs idées :

  • C’est dans sa nature, l’homme est un animale étrange qui veut toujours savoir ce qu’il y a « derrière la colline », quitte à perdre de vue son point de départ d’ailleurs …
  • Les dégâts qu’il a occasionné à son environnement sont irrémédiables et le condamne à vivre avec ces modifications (Changements climatiques, perte de la biodiversité, nouvelles formes bactériologique,… )
  • Sa population mondiale et sa croissance démographique ne peuvent pas être soutenus par des modes de vie et des méthodes agricoles trop anciennes.
  • Les modifications qu’il a fait subir à son propre corps et à son propre cerveau sont elles aussi irrémédiables. Je vous renvoi pour cela à la définition de l’homme de Michel Serres « L’Homme est un animal dont le corps perd » (ICI)

Il existe un ouvrage de René Barjavel que je conseille vivement « La faim du tigre » qui énonce entre autre cette vision de l’homme. En voici un extrait

L’Homme se trouve devant deux destins possibles : périr dans son berceau, de sa propre main, de son propre génie, de sa propre stupidité, ou s’élancer pour l’éternité du temps vers l’infini de l’espace, et y répandre la vie délivrée de la nécessité de l’assassinat.
Le choix est pour demain.
Il est peut-être déjà fait.

Vous allez me dire que c’est une vision pessimiste de l’avenir de l’humanité,  et bien n’hésitez pas à le faire en commentaire, pour que nous puisions en débattre car je trouve, au contraire, que cette vision tend à grandir l’Homme.

Quel rapport avec le Transhumanisme ?
Il n’aura échappé à personne que l’idéologie Transhumaniste, si on peut l’appeler comme cela s’inscrit, dans une certaine mesure, dans ce débat, à savoir : L’Homme doit maintenant évoluer à un stade supérieur et notamment grâce aux sciences et technologies qu’il à développées.
Je vous propose un petit tour de la question du Transhumanisme au Posthumanisme en différents articles et fichiers audio.

Site des Transhumanistes français.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Post-humain
Placedelatoile par Xavier de la Porte, le futur a t-il encore besoin de nous
http://www.franceculture.com/emission-les-idees-claires-les-promesses-de-la-science-2011-06-29.html

Quelques applications récentes : L’homme bionique,  les exosquelettes, le contrôle par la pensée ou encore la réalité augmentée (wiki) (pour l’instant via les smartphones, mais on imagine facilement via des lunettes ou même directement dans la rétine…).

On peut craindre une chose, l’émergence de deux formes d’humanité, une scission (on peut parler dans ce cas d’un Fork 😉 )
Pas mal d’ouvrages SF abordent cette problématique, avec toujours la question du choix (Seule les riches accèdent à la posthumanité et non pas ceux qui en font le choix). On trouve ce thème par exemple dans Globalia ou dans de nombreux romans de Maurice G. Dantec.

2 Responses to Décroissance Vs Transhumanisme

Avatar

Décroissance Vs Transhumanisme | Post-Sapiens, les êtres technologiques | Scoop.it

juillet 19th, 2011 at 7 h 48 min

[…] Décroissance Vs Transhumanisme L’opposition est un peu simplificatrice et pour certain, même, elle est extrême. Pourtant, on parle déjà de l’opposition entre Décroissance et Anthropocène…. l’Anthropocène est un terme désignant une nouvelle époque géologique, qui aurait débuté à la fin du XVIII siècle avec la révolution industrielle, période à partir de laquelle l’influence de l’Homme sur le système terrestre serait devenue prédominante… Source: http://www.lockall.fr […]

Avatar

Persoc, Senso-total et autres Smartphones. | Lockall

octobre 2nd, 2011 at 16 h 22 min

[…] l’évolution « logique » de l’humanité ? (voir l’article Décroissance Vs Trans-humanisme). L’homme ayant atteint ses limites d’expansion terrestre (et spatiale, a priori, […]

A propos de ce blog

Juste un blog de réflexions sur des sujets économiques, technologiques, stratégiques et sur l'innovation. L'angle de vue est simple: La Science-fiction et les cultures qui en ont émergées sont à la base d'un grand nombre d'innovations et sont des sources d'inspiration potentiels pour de nombreux secteurs et métiers.

SOUTENONS LA QUADRATURE DU NET

Soutenons La Quadrature du Net !

Economie de l’innovation

Urbanisme