Robots affectifs : naissance de l’empathie artificielle

In: Non classé

30 Déc 2015

Les robots « affectifs » ont la capacité de simuler de l’empathie envers les humains. Il s’agit d’empathie artificielle, dans le sens où le robot n’est pas lui-même en mesure de ressentir des émotions. Cette empathie simulée par des algorithmes se manifeste de différentes façons : par des énoncés verbaux donnant à l’utilisateur le sentiment que le robot comprend ses besoins ; par des mimiques faciales simulant des émotions simples (la joie, la tristesse, l’amusement, etc.). Ces robots soulèvent de nombreuses questions : quels usages peuvent en être faits ? Le public est-il prêt à accepter de tels robots au quotidien ? Du point de vue éthique, comment ne pas confondre le robot avec l’humain ? A contrario, comment ne pas réduire l’être humain à un robot ? Au niveau juridique, quel est le statut du robot ? Les robots devraient-ils avoir des droits ?

Sourced through Scoop.it from: www.futuribles.com

Comments are closed.

A propos de ce blog

Juste un blog de réflexions sur des sujets économiques, technologiques, stratégiques et sur l'innovation. L'angle de vue est simple: La Science-fiction et les cultures qui en ont émergées sont à la base d'un grand nombre d'innovations et sont des sources d'inspiration potentiels pour de nombreux secteurs et métiers.

SOUTENONS LA QUADRATURE DU NET

Soutenons La Quadrature du Net !

Economie de l’innovation

Urbanisme