Un déménagement cause des frais multiples : entre la location du véhicule, l’appel à une entreprise de déménagement, ou encore les frais d’agence, ces coûts peuvent représenter un frein. Il faut savoir qu’il existe plusieurs aides à l’installation dans un nouveau logement.

Vous avez entendu parler des différentes possibilités d’aide au déménagement et vous vous demandez si vous y avez le droit. Retrouvez toutes les informations à ce sujet dans cet article. 

La prime de déménagement

Cette aide de la Caisse d'Allocations Familiales (CAF) ou de la Sécurité Sociale Agricole (MSA) est uniquement proposée aux familles nombreuses quand leur foyer s'agrandit. Le montant maximum de la prime est égal à 995,54 € pour 3 enfants à charge, 82,96 € viennent s’y ajouter par enfant supplémentaire.
Pour profiter de ce coup de pouce, il faut remplir 3 conditions, qui doivent s’appliquer dans les 6 mois suivant votre déménagement :
- Avoir au moins 3 enfants à charge,
- Être éligible à l’aide personnalisée au logement (APL) ou à l'allocation logement à caractère familial (ALF) pour votre nouveau logement,
- Votre déménagement doit intervenir entre le 3ème mois de grossesse et les 2 ans de votre dernier enfant.

pexels-mart-production-7415039 (1) (1)

L'aide du fonds de solidarité pour le logement

Le Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL) permet de financer un déménagement pour les personnes se trouvant dans une situation personnelle difficile. Le fonds est géré par les conseils généraux et l’aide prend la forme de subventions ou encore de prêts. Cette aide peut également financer les frais liés à l'entrée dans le nouveau logement comme, par exemple, le dépôt de garantie, le frais d'agence, mais aussi le premier loyer et l’assurance habitation, etc.
Cette aide est attribuée selon le niveau de ressources. Chaque conseil général détermine le plafond qu'il souhaite appliquer ainsi que les conditions d'obtention de l’aide, qui sont variables selon votre département.

Les aides d'Action logement : le Mobili-pass et l’Agri-Mobilité

L’aide du Mobili-pass est réservée aux salariés hors agriculture et est proposée par Action logement. Pour pouvoir en bénéficier, il faut être salarié d'une entreprise non agricole, employant au moins 10 personnes ; votre déménagement doit être justifié par des raisons professionnelles. De plus, il doit y avoir une distance d'au moins 70 km entre votre ancien logement et votre nouvelle résidence, ou plus de 1h15 séparant votre ancien logement de votre nouveau lieu de travail.
Pour le Mobili-pass, l’aide peut assumer la forme d'une subvention et/ou d’un prêt. L’aide peut financer les dépenses liées à la recherche de logement, mais aussi celles liées à l'installation dans le logement. Le montant de l'aide Mobili-pass dépend de la zone où se situe votre nouvelle résidence : zone A, A bis, B1, B2 ou C. Si votre nouveau logement se situe en Zone A, A bis et B1, vous pourrez prétendre à une subvention de 2 200 €, qui peut aller jusqu'à 3 500 € en cas de subvention et prêt. Pour les logements situés en Zone B2 et C, le montant atteint les 1 900 € pour la subvention et 3 000 € pour la subvention et prêt.
Pour les salariés agricoles, l’aide Agri-Mobilité peut vous être proposée pour financer votre déménagement, dans le cadre de votre mobilité professionnelle. Les salariés ayant moins de 30 ans et en contrat d’alternance dans une entreprise du secteur agricole peuvent demander une aide Agri-mobilité-Jeune, qui permettra de prendre en charge une partie du loyer.

D'autres aides selon votre situation

Dans le cas d’un handicap, il est possible de demander la Prestation de Compensation Handicap (PCH), qui comprend 5 formes d’aides : l’aménagement de logement pour financer l’amélioration de votre habitat et les frais de déménagement peuvent être comptés dans cette aide. L'éligibilité à la PCH s'établit selon votre situation personnelle et financière, ainsi que votre degré d’autonomie. Le montant peut atteindre 8de 0 % à 100 % de vos dépenses de déménagement, avec un plafond de 3.000 euros dans un délai de 10 ans.
Les retraités peuvent se voir proposer des aides par les caisses de retraite, afin de couvrir les frais liés à leur déménagement, mais aussi ceux pour aménager votre nouvelle résidence dans le cadre du maintien à domicile.
Il existe enfin une aide spécifique pour les fonctionnaires et les agents contractuels en cas d'affectation dans une nouvelle commune. Cette aide prend la forme d'une indemnité forfaitaire de changement de résidence, laquelle peut prendre en compte les frais de transport de l’agent et des membres de sa famille. Le calcul sera alors basé sur le transport le plus convenable au déplacement et sur le tarif le plus économique. Pour l’attribution de cette aide, il est nécessaire de remplir deux conditions :
- Être en activité,
- Avoir accompli au moins 5 ans dans son précédent logement si le changement intervient à votre demande ou au moins trois ans le cas échéant.