Entre le stress des cartons, le chamboulement dans la maison ou l’appartement, le tri à effectuer et toute la partie logistique à organiser avant le jour J, déménager peut rapidement devenir un véritable casse-tête si l’on manque d’organisation. Parmi la liste de choses à faire durant une telle période, la partie administrative revêt un caractère important. Il est en effet nécessaire de prévenir différents organismes quelques semaines avant votre emménagement mais aussi après. Vous trouverez dans cet article tous les bons conseils pour savoir qui prévenir en cas de déménagement.

déménagement

Les différents organismes à prévenir avant un déménagement

Certaines démarches pouvant prendre du temps suivant les organismes concernés, vous devrez en informer certains de votre intention de déménager quelques semaines avant votre départ.

Les organismes liés à au travail

À moins que votre déménagement n’intervienne à la suite d’une mutation professionnelle ou d’une affectation, il vous sera nécessaire de signaler votre changement d’adresse à votre employeur afin que celui-ci puisse vous envoyer les courriers relatifs à l’entreprise : bulletins de salaire, nouveau contrat, etc. Si vous êtes au chômage, il vous faudra obligatoirement ici encore déclarer votre changement d’adresse à Pôle Emploi. Enfin, si vous gérez une entreprise, vous devrez informer l’URSSAF ainsi que la chambre des commerces et/ou des métiers de votre déménagement. Si vous avez des enfants, les écoles et autres établissements scolaires doivent également être avertis.

Les organismes liés à la santé

En fonction de l’endroit où vous allez déménager, vous pourriez être amené à changer de Caisse Primaire d’Assurance Maladie. Si vous souhaitez pouvoir être correctement remboursé par la sécurité sociale, il vous faudra les informer de votre déménagement. Les démarches peuvent directement se faire sur le site ameli.fr. Si vous avez une mutuelle ou plusieurs mutuelles au sein de votre foyer, ces organismes de complémentaire santé doivent également être prévenus de votre nouvelle situation.

Les différentes caisses à prévenir d’un déménagement

Si vous êtes bénéficiaire des allocations de la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) ou de la MSA (Mutualité Sociale Agricole), il vous sera ici aussi nécessaire de signaler votre départ de votre ancien logement en indiquant l’adresse du nouveau. Si vous êtes retraité, la caisse de retraite dont vous dépendez devra également être prévenue. Il en sera de même pour l’organisme de votre retraite complémentaire si vous en bénéficiez ainsi que de vos caisses d’assurances.

Les administrations publiques

Si dans votre ancien logement vous vous acquittiez de la taxe sur les ordures ménagères, il vous faudra prévenir la mairie de votre ancienne adresse. Vous devrez également celle-ci si vous êtes héritier ou propriétaire d’une concession funéraire. Ensuite, que ce soit pour votre déclaration d’impôts sur le revenu, votre taxe foncière, d’habitation ou encore votre redevance audiovisuelle, il vous sera obligatoirement nécessaire d’informer le centre des impôts de votre changement de domicile. Si vous êtes détenteur d’une arme de catégorie A, B ou C, il vous faudra remplir une déclaration de détention d’armes à la nouvelle préfecture dont vous allez dépendre. Attention, l’oubli de cette déclaration est passible d’une amende forfaitaire de 750 euros. Il en sera de même si vous avez un titre provisoire comme une carte de séjour.

Les différents fournisseurs de service à informer de votre départ

Tant pour votre ancien logement que pour le nouveau, il vous faudra prévenir vos fournisseurs d’énergie de votre intention de déménager/emménager. Il s’agira notamment du fournisseur d’électricité, de gaz le cas échéant et d’eau. Votre fournisseur de services internet et téléphone doivent également être informés afin de modifier les contrats.

Les banques

Il vous faudra aussi penser à prévenir votre ou vos banques de votre changement d’adresse. Vous pourrez le faire en ligne ou directement en agence. Si vous optez pour une nouvelle banque plus proche de votre nouveau domicile, pensez à bien donner votre nouveau RIB aux différents organismes concernés.

Les organismes à prévenir après votre emménagement

Une fois arrivé dans votre nouvelle habitation, vous aurez d’autres démarches à réaliser auprès de certains organismes pour les prévenir de votre déménagement.

La préfecture si vous possédez un ou plusieurs véhicules

Si pour les cartes d’identité, passeports et permis de conduire le changement d’adresse n’est pas obligatoire, il l’est en revanche pour la carte grise de votre véhicule. Cette démarche est par ailleurs à réaliser dans le mois qui suit l’emménagement. Vous pouvez le faire sur internet ou en préfecture. En cas d’oubli de votre part, une amende forfaitaire de 135 euros peut vous être adressée en cas de contrôle des forces de l’ordre.

La mairie

Si vous avez changé de commune, il vous faudra également informer votre nouvelle mairie que vous souhaitez être inscrit sur les listes électorales.

La sécurité sociale

L’offre de soin étant en nette diminution depuis quelques années, nombre de médecins n’acceptent aujourd’hui plus de nouveaux patients. Mieux vaut donc prendre les devants et rapidement déclarer votre nouveau médecin à la sécurité sociale.

La CAF

Comme nous l’avons évoqué plus tôt dans l’article, la CAF doit être prévenue avant votre déménagement. Sachez que si vous avez des enfants, droit à l’APL ou l’ALF pour le nouveau logement ou encore que si vous déménagez entre votre 3e mois de grossesse et la 2e année de votre dernier enfant, vous pourrez prétendre à la prime déménagement. Il vous faudra la demander dans les six mois suivant la date d’emménagement dans votre nouveau logement.
Si vous n'avez pas le temps de prévenir tous ces organismes rapidement, pour plus de sûreté, vous pouvez également opter pour un contrat de transfert de courrier auprès de La Poste durant une période déterminée.